Contactez-nous!



Définition


Historique du mouvement de l’action communautaire autonome

Qu’est-ce que l’action communautaire autonome?

Les critères pour être reconnus et soutenus

Le Réseau québécois de l’action communautaire autonome

Historique du mouvement de l’action communautaire autonome

Le mouvement d’action communautaire autonome naît dans les années 60, lorsque l’église commence à perdre de son influence et qu’on passe de la charité aux luttes sociales pour un vrai changement.

Militants, syndicalistes et féministes marqueront cette époque clé et revendiquent la reconnaissance des droits et de meilleures conditions de vie pour tous.

Les citoyens s’organisent et commencent à créer des Comités de citoyens. La participation citoyenne et l’action collective sont au cœur de ce nouveau mouvement communautaire qui s’enracine dans les milieux locaux et qui redonne aux citoyens vulnérables leur place et un pouvoir d’agir.

Les principes et valeurs portées par le mouvement d’ACA, d’ailleurs toujours bien vivants aujourd’hui, sont la démocratie, l’égalité, la justice sociale, l’ouverture, le respect, la solidarité et la transparence.

          

Vidéo de RIPOSTE :  Histoire du mouvement communautaire avec le Centre de formation populaire 

Document :  Points de repère- reconnaissance de l’ACA du RQ-ACA

Qu’est-ce que l’action communautaire autonome?

Les organismes d’ACA fondent leur intervention sur les valeurs de : justice sociale, solidarité, démocratie, autonomie et respect. Ils visent à améliorer les conditions de vie des personnes et ils défendent le droit à l’égalité et à la dignité pour tous.

Ils privilégient des structures de fonctionnement démocratiques et inclusives qui visent à faire participer leurs membres à la gestion et aux prises de décisions. Ils sont le reflet des populations qu’ils desservent et favorisent l’accès libre de la population à leurs démarches.

Les organismes d’ACA souhaitent briser l’isolement des personnes, développer leur autonomie, leur capacité à s’organiser et leur insertion sociale. Ils favorisent la prévention, l’information, l’entraide, la sensibilisation aux problèmes sociaux et la défense des droits des individus.

Ils proposent une vision globale qui tient compte de l’ensemble des conditions de vie des individus dans leurs interventions et pratiques. Ils considèrent que les contextes économique, politique, social, culturel et écologique sont des déterminants importants de l’état de santé et du bien-être des individus.

Les organismes d’ACA ont des pratiques d’éducation populaire qui favorisent une prise de conscience individuelle et collective, ainsi qu’une réflexion critique par rapport aux problèmes sociaux et un passage à l’action collective afin d’obtenir de meilleures conditions de vie.

Ils poursuivent aussi des objectifs qui visent un meilleur partage des pouvoirs et de la richesse et remettent en question les structures et mécanismes qui contribuent à l’injustice sociale. Ils considèrent également que l’État doit assumer ses responsabilités sociales, reconnaitre l’apport du communautaire et le soutenir adéquatement.

Les organismes d’ACA favorisent également la concertation et privilégient l’action collective. Ils s’associent au développement du milieu ainsi qu’au mouvement communautaire québécois et à l’ensemble des causes qu’il porte.

Lien vers notre Charte de principes Lien vers la section ACA du site web du RQ-ACA

Les critères

Voici les critères pour être reconnus et soutenus en tant qu’organisme communautaire, organisme d’ACA ou organisme de défense collective des droits.

Pour être un organisme communautaire, il faut répondre à ces 4 critères :

01

Être un organisme à but non lucratif légalement constitué

Un organisme à but non lucratif ne fait pas de profit et est enregistré au registre des entreprises du Québec. Il doit tenir des rencontres de conseil d’administration et des assemblées annuelles de membres.

Exemple

02

Être enraciné dans la communauté

Les organismes communautaires sont connus pour leurs actions et sont une partie importante de la communauté. Ils collaborent avec d’autres organismes et entretiennent des liens avec différents acteurs de leur milieu (écoles, CPE, tables de concertation, etc.)

Exemple

03

Entretenir une vie associative et démocratique

Les organismes incluent leurs membres dans les prises de décisions en lien avec la gestion. Ils ont des membres sur leur conseil d’administration et ont une démocratie ouverte et égalitaire. Ils favorisent la participation citoyenne en organisant des assemblées, consultations, moment d’échanges avec les membres. Les idées et propositions des membres sont importantes, ils ont une voix ainsi qu’une place au sein de l’organisme.

Exemple

04

Être libre de déterminer sa mission, ses approches, ses pratiques et ses orientations

Les organismes communautaires, bien que financés par le gouvernement, appartiennent à la communauté. Ce sont les membres et le CA qui prennent les décisions quant à la programmation, orientations et approches de l’organisme. Ni l’État ni les bailleurs de fonds ne peuvent influencer cette prise de décision démocratique.

Exemple

Pour être un organisme d’action communautaire autonome, il faut répondre aux 4 critères précédents, en plus des 4 suivants :

05

Avoir été constitué à l’initiative des gens de la communauté

Exemple

06

Poursuivre une mission sociale qui lui soit propre et qui favorise la transformation sociale

Les organismes d’ACA ne font pas que donner des services, ils visent plutôt une prise en charge par la communauté. On informe, sensibilise, mobilise, fait de l’éducation populaire et participe à des luttes autour des enjeux que vivent les gens. On vise une plus grande justice sociale et une amélioration des conditions de vie des citoyens.

Exemple

07

Faire preuve de pratiques citoyennes et d’approches larges, axées sur la globalité de la problématique abordée

Les organismes incluent leurs membres dans les prises de décisions en lien avec la gestion. Ils ont des membres sur leur conseil d’administration et ont une démocratie ouverte et égalitaire. Ils favorisent la participation citoyenne en organisant des assemblées, consultations, moment d’échanges avec les membres. Les idées et propositions des membres sont importantes, ils ont une voix ainsi qu’une place au sein de l’organisme.

Exemple

08

Être dirigé par un conseil d’administration indépendant du réseau public

Les organismes d’ACA n’ont pas de sièges réservés au CA pour des représentants du réseau public ou du gouvernement. Le CA est élu de façon démocratique et ses membres sont issus de la communauté.

Exemple

Un organisme de défense collective des droits doit répondre aux 8 critères précédents, en plus des 4 suivants

09

Faire de l’éducation populaire autonome

Il s’agit d’une démarche de prise de conscience d’une situation particulière et qui vise la prise en charge et l’autonomie des personnes visées. C’est aussi rendre compréhensibles des contenus plus complexes pour permettre aux personnes de saisir des enjeux qui les touchent. Discuter à propos de lois, politiques et décisions gouvernementales qui ont un impact sur la vie de la population.

10

Faire de l’action politique non partisane

C’est agir sur des politiques gouvernementales sans être associé à un parti politique. On dénonce des lois, des choix gouvernementaux qui créent de l’injustice. C’est faire de l’analyse et préparer des stratégies pour faire entendre la voix de la population.

11

Faire de la mobilisation sociale

C’est lorsque plusieurs personnes s’organisent ensemble pour faire des actions ayant pour but de dénoncer une situation d’inégalité sociale. Ces actions peuvent être diverses : pétitions, manifestation, rédaction de lettres, etc.

12

Faire de la représentation politique

Travailler à faire reconnaître les visions et opinions de l’organisme et de ses membres sur des politiques, des orientations gouvernementales. C’est représenter, auprès des différentes sphères politiques, les membres et les citoyens pour la défense de leurs droits et la justice sociale.

Le Réseau québécois de l’action communautaire autonome

Le RQ-ACA rejoint plus de 4000 organismes d’ACA.

Ce grand regroupement national fait la promotion de l’ACA, défend les intérêts des organismes et regroupements comme la CDC de Laval. Il assure leur représentation et est l’interlocuteur privilégié du gouvernement en matière d’action communautaire autonome.

Il travaille en concertation, consulte et mobilise ses membres sur les nombreux dossiers.

POUR EN SAVOIR PLUS : rq-aca.org 

Merci à nos précieux partenaires financiers et collaborateurs !


Avant de naviguer sur notre site, veuillez accepter notre politique d'utilisation des cookies.